Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Qui sommes nous?

Mon actu...


Quand J'étais Petit...

Moi, Lulu

/ / /

dscn2096.jpgDéjà « sensibilisés » pas mal avec Lucas aux enjeux environnementaux et de santé…nous avions opté, tant que possible, pour des solutions naturelles et nous avions déjà « fait le grand ménage » à la maison, notamment produits d’entretien, de ménage et de soins, prudence sur les toxiques intérieurs (meubles, peintures…).

Lulu a été lavé à l’eau, au liniment oléo calcaire, nourri au sein, porté en écharpe, guéri à l’homéopathie … Ce qui nous avait classé alors dans la tribu des parents « maternants » (car les médias aiment bien classer les gens) ! Nous avons bien sur commis des erreurs, il a été élevé aussi au Bisphénol (bébé 2007, on en parlait pas…), et nous n’avons pas renoncé à tout au nom de la couleur verte (notamment aux couches jetables) ou du No CO2 (surtout que ce serait avoir une vision très limitative d’un monde durable que de se cantonner à l’environnement) ! Lucas ne nous aide pas toujours non plus dans cette démarche : il adore allonger son bain et transformer le mélangeur en « bar à bières »…. et louche sur les jouets plastiques bien toxiques !

 dscn2560.jpg

Aujourd’hui c’est savon de Marseille ou d’Alep pour Tous et tout, on fait nos propres produits de lavage et on passe toutes les étiquettes au scanner plus vite que Buzz l’éclair.  

Avec bébé Deuz’, maintenant beaucoup plus informés et aguerris même…, nous espérons rejoindre la tribu des parents « durables » et d’avoir de bio et beaux enfants !

 

o   « Carole, pourquoi mets- tu que du « Sans BPA » sur ta liste de naissance ? »

o   « Pourquoi tu préfères du coton bio ? C’est parce que c’est tendance… »

o   « C’est quoi ta manie du savon de Marseille ? »

o   « J’achète quoi pour le goûter de Lucas ? »

 

Voici quelques conseils glanés ici et là et des sites d’information supers !


- Je tiens à remercier particulièrement Maman durable du blog du même nom, simple et à la portée de tous : Parents durables


- Green Marie de « Mon œil sur la planète » !


- Le blog très connu maintenant de Raffa et notamment son guide à télécharger « Le grand ménage » pour faire ses produits soi même.  

 

« Carole, pourquoi mets- tu que du « Sans BPA » sur ta liste de naissance ? »

 

Le Bisphénol A (BPA) est un composé chimique qui sert notamment à durcir les plastiques et à les rendre transparents. Il est présent partout, dans les plastiques alimentaires, les canettes, les contenants en plastique… et libère ses dérivés chimiques en continu et particulièrement quand il est chauffé…. 

Le Bisphénol A agit comme un perturbateur endocrinien et est impliqué dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l’obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens, les problèmes d’attention chez les enfants et les troubles du développement neurologique. L’exposition en bas âge peut augmenter une prédisposition aux cancers en affectant la programmation génétique du développement des individus.

 

Après le Canada et le Danemark, nos parlementaires viennent de voter une LOI sur le Bisphénol pour l’interdire dans les biberons (en 2009). (Mais je viens d’apprendre que les scientifiques s’interrogent sur cette substance depuis les années 90 !!)
C’est un progrès, mais cela ne suffit pas !

Ce n’est pas qu’une question de bébés au biberon, ou même de mères qui allaitent, de même que les femmes enceintes, continuent d'être contaminées par le BPA présent dans les plastiques alimentaires, revêtement intérieur des boîtes de conserves et canettes etc.

C’est une question à tout âge : il faut élargir l'interdiction du BPA à tous les contenants plastiques alimentaires.

 

Comment agir ? Soutenir l’action de lobby du RES (Réseau environnement Santé) notamment pour protéger les fœtus et les nourrissons.

http://www.reseau-environnement-sante.fr/

 

Les solutions au quotidien :

   

Pour un bio bébé :

- Le lait de substitution en poudre de préférence vendu dans des emballages en carton

- le biberon en verre ou le biberon en plastique sans BPA.

 

Pour un nôtre monde :

Faire les choix les plus sûrs en matière d’emballage et de stockage des aliments :

-  Préférez autant que possible pour les contenants ou le stockage de la nourriture les matériaux en l'état actuel les plus sûrs : gré, verre, inox ou acier inoxydable, terre cuite, céramique.

- Evitez de chauffer de la nourriture ou des liquides dans des contenants en plastique. 

-évitez les boîtes de conserve, le papier thermique alimentaire en plastique, les emballages alimentaires en plastique, etc.

 

- si vous ne trouvez pas d'alternative au plastique  (code emballage):
Evitez :
N° 3 – PVC (Chlorure de Polyvinyle)

N° 6  PS (Poly Styrène)

N° 7 – PC (Poly Carbonate)

 

Privilégiez :
N° 1 – PET (Polyéthylène téréphthalate)
N° 2 – HDPE (Polyéthylène de haute densité)
N° 4 – LDPE (Polyéthylène de basse densité)
N° 5 – PP (Polypropylène)

 

Liens :

http://www.reseau-environnement-sante.fr/

 

Les effets du BPA : article complet

 

Un site marchand pour tous les âges ! Sans-BPA ! 

http://www.sans-bpa.com/

 

 dscn2959.jpg

Lucas, 6 mois, boit au verre... 


« Pourquoi tu préfères du coton bio ? C’est parce que c’est tendance… »

Non tous les bodies- bébés et vêtements des enfants (et des parents)  ne sont pas en coton bio ! Mais depuis que celui-ci se démocratise, on en trouve de plus en plus facilement même chez des grandes enseignes et les prix baissent…Pourquoi s’en priver quand on sait qu’il garantit l’absence de pesticides, de métaux lourds ou de colorants toxiques !

dscn2528.jpg

Les bodies et turbulettes si irrésistibles … le sont moins quand on connaît la liste des produits chimiques nocifs qu’ils contiennent : retardateurs de flamme, phtalates, chlore, colorants azoïques, formaldéhyde, traces de plomb ou de cadmium...

Il y a peu d’informations disponibles sur la fabrication des textiles ou la nocivité de ces substances, mais on sait que la peau de bébé si fine et délicate laisse pénétrer ces molécules dans l’organisme, pouvant avoir des effets sur sa santé (c’est la même problématique et les mêmes principes de précaution pour les produits de soins).

 

Les solutions  au quotidien :

 

- Privilégiez les matières naturelles : laine, coton bio (attention aux faux labels- la mention « coton bio » ne suffit pas !), lin …  

Attention aussi aux textiles pour le lit de bébé et à son matelas : les alternatives écologiques et saines existent toujours : matelas en latex, en coton bio, en fibre de coco,  ou en laine non traitée… Aérez régulièrement la chambre de bébé et son lit…est une solution simple et très efficace aussi !

- Lavez toujours les vêtements neufs avant de les mettre à un enfant

- Utilisez des lessives écologiques et adaptés à la peau délicate de bébé (et pas d’adoucissant) (lavez les vêtements d’un nouveau né à part du reste du linge familial)

- N’hésitez pas à adopter des vêtements de seconde main : vide greniers, les vêtements de la Tata, du bébé de la copine : le temps, les lavages …annihilent les substances nocives…

 

 

« C’est quoi ta manie du savon de Marseille ? »

Mêmes problématiques pour les produits de soin que pour les textiles : substances nocives pour la peau, la santé (phtalates, muscs de synthèse, solvants, sels d’aluminium…), pollution, surenchère toxiques d’ingrédients marketing (et d’emballages, de packaging !) pour des produits aux couleurs, aux senteurs toujours plus innovantes… !  Bref la liste des méfaits n’est pas difficile à rédiger…

Greenpeace alerte même sur les insuffisances de la réglementation sur les cosmétiques !  

Guide cosmétox Greenpeace

 

Les solutions au quotidien

 

- Tout simplement, privilégiez le naturel et le minimum : comme le savon d’Alep, le savon de Marseille (100% végétal), l’huile d’amande douce, le liniment oléo calcaire, le beurre de karité...

(Et utilisables pas que pour les soins corporels, et économes en plus !)

 

La liste des  substances à éviter :

• disodium ou tetrasodium EDTA

• éthers de glycol (phénoxyéthanol)

• filtres solaires 4-MBC

• DMDM (libérateur de formaldéhyde)

• fragrance

• mucs synthétiques (AHTN et HHCB)

• sodium laureth sulfate/sodium lauryl sulfate

• parabens (tous se finissant par paraben)

• paraffinum liquidum/petrolatum/vaseline

• PEG (polyéthylène glycol)

• phtalates

• silicones (et tous les autres se terminant par -icone)

• triclosan

 

 

« J’achète quoi pour le goûter de Lucas ? »

 

Bon là c’est plus un coup de g… de ma part, depuis que Lucas va à l’école, il demande « un goûter »… Il prend toujours un biberon de lait…

Sans tomber dans les diktats actuels, bien entendu, je pourrais lui donner (et je le fais !) morceaux de pomme, raisins, abricots secs, compotes… mais Lucas réclame tout de même des « biscuits », comme les grands !

Donc j’ai été amenée à faire les rayons de biscuits industriels pour enfants et j’en suis tombée par terre…que des c.. !:/@µ$$§§§ !! Les fameux BN de notre enfance en ont pris pour leur grade aussi !

Sincèrement je n’ai trouvé qu’une marque fréquentable : les gentils oursons qui s’appellent Lulu …

Sinon eh bien je me rabats vers une petite boite de céréales à grignoter (après scan des ingrédients) et je comprends les mamans qui préfèrent donner un morceau de pain avec une barre de chocolat.

 

Les solutions au quotidien

 

Zappez :

- Les matières grasses hydrogénées ou partiellement hydrogénées, sources d’acides gras trans ou saturés (responsables notamment du mauvais cholestérol)

- L’huile de palme

- La mention « huile végétale » sans autre précision

- Le sirop de glucose, le fructose

- La lettre E suivi d’un code : ce sont des additifs !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by